Des aides pour améliorer votre vision

Optique Magasins Mutualistes Opticien Espace dédié Basse-Vision De nombreux magasins Les Opticien Mutualistes (Gard, Hérault et Lozère) possèdent des espaces basse vision où des professionnels sont à votre écoute. La question de la basse vision est une priorité pour Les Opticiens Mutualistes de Mutualité Française Grand Sud.

A l’échelle mondiale, on estime à plus de 50 millions les individus souffrants de malvoyance, et de l’ordre de 2 millions son augmentation annuelle… En France, on en dénombre pas moins d’1.7 million, dont environ 1 million de cas de DMLA*. La progression de l’espérance de vie, associée au vieillissement global des populations, se traduit par une prévision de doublement du nombre de personnes touchées d’ici à 25 ans.

Découvrez nos loupes, systèmes d’éclairages, systèmes optiques grossissants, caméras grossissantes et téléphones à grosses touches.
* Dégénérescence Maculaire Liée à l'âge

Les Opticiens_Mutualistes_Spécialistes_Conseils_Déficience-visuelle_Loupe_ Basse Vision

Les aides optiques

Il existe différents moyens qui permettent d'améliorer la vision et de faciliter certains actes de la vie quotidienne aux personnes atteintes de déficience visuelle.

Les loupes

  • À main
  • À poser
  • Éclairantes

La loupe est une des premières aides visuelles. Elle peut être rectangulaire ou ronde, avec éclairage intégré ou sans.

Les loupes permettent :

  • de grossir un texte, une image de 2 à 15 fois.
  • de réaliser des tâches de la vie quotidienne en intérieur ou en extérieur (lecture d’un prix, écriture d’un chèque…).


Les loupes avec éclairage intégré offrent une meilleure luminosité et un meilleur contraste. Les loupes non éclairantes sont également une aide précieuse car elles peuvent être pliantes, elles sont légères et donc facilement transportables. Associées à un éclairage ambiant, elles sont utilisées dans différents types d’activités domestiques et de loisirs.

L’éclairage

C'est le complément indispensable aux autres aides visuelles. Un bon éclairage permet de réduire le grossissement nécessaire et augmente la perception des contrastes, surtout pour les personnes âgées.

Les critères d’un éclairage performant et de qualité sont :

  • une grande luminosité, tout en évitant les éblouissements,
  • une uniformité de l'éclairage,
  • un moindre échauffement et une faible consommation d’énergie.

Pour ces raisons, il est préconisé d’utiliser les éclairages à LED ou les lampes à tubes néons. En fonction de l’activité, le choix se portera sur des lampes transportables, à poser au sol pour lire dans son fauteuil, à fixer sur une table…

Les filtres

Les verres filtrants diminuent les éblouissements, augmentent les contrastes et améliorent le confort. Composés d’un matériau et d’une teinte spéciale, ils vont sélectionner le flux lumineux et protéger contre les ultraviolets (sélection de certaines longueurs d’onde). Ils sont une aide précieuse en intérieur (lumière artificielle : télévision, écran, éclairage magasin….) et en extérieur (lumière naturelle : réverbération, soleil).

Ces verres spécifiques peuvent être montés sur des lunettes classiques ou des lunettes protectrices avec la correction adaptée. Ils sont également utilisés en clip relevable. Seul le malvoyant est capable de choisir son filtre selon sa propre sensibilité. Parfois, le patient peut choisir un ou plusieurs filtres en fonction de sa sensibilité et des conditions de son environnement.

Les systèmes télescopiques et microscopiques

Les systèmes optiques grossissants s’adaptent aux différentes distances d’utilisation : vision de loin (spectacle, télévision…) ou vision de près (lecture, travaux minutieux). Ces systèmes ont le très grand avantage d’être faciles à emporter et à utiliser en tous lieux.

Les lunettes équipées de verres très grossissants permettent :

  • de grossir jusqu’à 15x,
  • de conserver les mains libres,
  • de faire des observations très ponctuelles pour des activités quotidiennes (la distance de lecture ou d’écriture avec ces lunettes sera très réduite).


D’autres systèmes optiques existent montés sur lunettes ou tenus à la main, ils grossissent de façon plus importante (petits télescopes ou petites jumelles monoculaires). Leur utilisation principale sont en intérieur (télévision, cartes…) et en extérieur (nom de rue, horaires, prix en vitrine, théâtre, musée…).


Les aides électriques et informatiques

Les Opticiens Mutualistes Caméras manuelles Video agrandisseurs Electronique Loupe basse vision medium Utilisables pour la lecture, l'écriture, l'observation d’objets, les activités manuelles…, ces caméras grossissantes permettent un agrandissement plus important que les aides optiques (3 à 70x), le réglage des contrastes et de la luminosité et le choix d’un fond coloré selon la préférence de sensibilité.

Il existe :

  • des caméras manuelles (appelées également loupes électroniques qui peuvent être transportées facilement et sont reliées à un téléviseur ou à un ordinateur).
  • des vidéo-agrandisseurs électroniques compacts ou non, à plateau mobile multidirectionnel (la caméra visant par le dessus le texte ou l’objet à regarder).


L’affichage s’effectue sur l'écran placé au-dessus ou à côté. Pour plus d’autonomie, il existe des systèmes portatifs plus petits, à écran incorporé avec batteries. L’avantage de ce système, en plus de « l’agrandissement plus important », est surtout l’absence de réduction du champ utile malgré l’augmentation du grossissement. Une aide fondamentale est attendue avec l’arrivée de logiciels informatiques adaptés aux déficients visuels. Ils présenteront l’avantage d’être adaptables sur du matériel public.

Les aides pratiques

Il s’agit d’outils pour simplifier les gestes de la vie quotidienne : téléphones à grosses touches, signe-chèques, guide-lettres ainsi que pour accéder facilement à certains loisirs : jeux de cartes et de société, magazines en gros caractères. Les pupitres sont de petites tables inclinables dans une position oblique. Ils fixent la distance constante d’observation de la personne pour réduire la fatigue.

Votre opticien peut vous conseiller sur l'aide optique la mieux adaptée à votre vue. Pour des conseils personnalisés, rendez-vous dans le magasin Les Opticiens Mutualistes le plus proche de chez vous.

L’accompagnement : des professionnels à votre écoute

A cause du nombre de pathologies et troubles de la vision, de leur évolution, l’approche du déficient visuel ne peut être qu'individuelle. Une équipe pluridisciplinaire est alors à son écoute, et chacun en fonction des besoins, apportera du temps et de l'écoute au patient…

L’ophtalmologiste

Il pose le diagnostic, explique la rééducation basse vision et définit le profil de rééducation en fonction des différentes évaluations et besoins de la personne. Il coordonne l’action des professionnels pour le suivi de la rééducation visuelle et prescrit l’équipement adapté si nécessaire.

L’orthoptiste

Il effectue sur prescription médicale, les actes concourant à une meilleure utilisation de la vision résiduelle. Après un bilan orthoptique basse vision, la rééducation vise à stabiliser la fixation, à développer de nouvelles stratégies visuelles et à améliorer une bonne coordination œil/main.

L’opticien

Il réalise les essais nécessaires au choix des aides optiques, électroniques ou informatiques. Il informe, conseille et oriente les personnes malvoyantes sur les nombreuses possibilités d’équipements pour la reconquête d’un meilleur confort visuel et d’une meilleure autonomie.


Au-delà des « 3 o » (ophtalmologiste, orthoptiste, opticien), il est parfois conseillé de solliciter le concours complémentaire d’autres professionnels : des médecins généralistes, des gériatres, des psychologues, des rééducateurs en locomotion et en autonomie de la vie journalière, des instructeurs en locomotion, des psychomotriciens, des ergothérapeutes, des assistantes sociales, voire un service de soins de suite et de réadaptation spécialisée.

Cicat Nimes Conseils Déficients Sensoriels

Le CICAT de Nîmes : centre d’information et conseil en aide technique (vision et audition)

Le CICAT de Nîmes est un espace d'information et de conseil sur les moyens techniques d’aide aux déficients sensoriels (optique et audition).

Cicat Nimes lieu adapté Déficients Visuels Auditifs Personnes En Situation de handicap

Accessible à tous

Conçu dans un lieu adapté, le CICAT est accessible à tous les déficients visuels et auditifs , mais aussi aux professionnels, collectivités et institutions soucieux d’apporter des solutions et d’accompagner les personnes en situation de handicap.

Ses missions

Il a pour mission d’informer et de conseiller, en toute objectivité et indépendance commerciale, sur les différentes solutions proposées en matière d’équipements et d’accessoires. Le CICAT a pour objectif de :

  • Présenter les dernières innovations technologiques ;
  • Accompagner les utilisateurs dans le choix de leur équipement ;
  • Tester les différentes gammes d’aides techniques ;
  • Orienter vers les professionnels et les structures existantes.

Ses moyens

Cicat Nimes Spécialiste Basse Vision Audition Le CICAT met à disposition des utilisateurs et des professionnels un ensemble complet d’aides techniques. Déclinées en plusieurs gammes, elles sont prêtes à l’utilisation. Un spécialiste de la basse vision et de l’audition se tient à la disposition des personnes désireuses d’être accompagnées et conseillées.